Inforautisme - Information et soutien aux familles de personnes autistes
Vous êtes ici : Accueil > Qu'est-ce que l'autisme ? > Témoignages > La parole aux personnes autistes - Jim Sinclair


Level Double-A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0

Qu'est-ce que l'autisme ?

Témoignages

La parole aux personnes autistes

Jim Sinclair

1. Construire des ponts: une vue de l'autisme de l'intérieur (ou connaissez-vous ce que je ne connais pas?)

En mai 1989, j'ai conduit durant plus ou moins deux mille kms pour assister à la dixième conférence annuelle de TEACCH, où j'ai appris que les personnes autistes n'étaient pas capables de conduire. (...)

Je vis avec l'autisme depuis vingt-sept ans. Mais je commence seulement à apprendre ce que cela veut dire. J'ai grandi en entendant le mot, mais en ne sachant jamais ce qu'il y avait derrière. Mes parents n'ont pas participé à un programme d'enseignement au sujet de l'autisme, n'ont pas expliqué - ni à moi ni à personne d'autre - pourquoi mon monde n'était pas le même que celui dans lequel vivaient les personnes normales. (...)

J'ai entendu des professionnels qui décrivaient les problèmes qu'ont les personnes autistes, et non les problèmes que sont les personnes autistes. J'ai entendu les parents qui reconnaissaient les difficultés de leur enfant plutôt que de se présenter comme les victimes de l'existence de leur enfant. J'ai entendu des professionnels reconnaître leurs propres limites, sans blâmer leurs clients lorsque l'aide qu'ils avaient proposée n'était pas suffisante. J'ai entendu des parents me parler de leurs propres frustrations et déceptions, sans accuser leur enfant de les tromper en étant ce qu'ils sont. (....)

Je comprends beaucoup de choses sur le fait de ne pas comprendre. Habituellement, je comprends lorsque je ne comprends pas quelque chose et je commence à être capable de reconnaître le fossé entre ce que je comprends réellement et ce que les autres personnes supposent que je comprends. Certaines des connexions manquantes que je peux finalement nommer sont drôles, d'autres sont affligeantes et certaines exaspérantes.

Ce témoignage a été traduit de l'ouvrage suivant par Monique Deprez: E. Schopler, G.B Mesibov, High-Functioning individuals with Autism, New York, Plenum Press, 1992.